Project Description

Ici le challenge fut, après étude de sol et autorisations par dérogation, de construire en terrain inondable. Le Rdc est conçu pour « essuyer » les débordements de la Seine, à moins de 100 m.

Autre difficulté notoire : le trafic fluvial très intense, ponctué par les ondes de propagations solidiennes provoquées par les vibrations des « pousseurs », bateaux à moteur surpuissants, chargés de pousser et guider un lot de barges très lourdes. Conséquences directes de cette activité : les maisons riveraines subissent les vibrations depuis les fondations jusque dans les murs et provoquent à terme des fissures. Il fallait donc prendre en compte cette donnée pour concevoir cette construction.

La solution retenue a été de construire à la fois en parasismique et permettre aux fondations et aux pieds de murs de contrer les inondations potentielles en isolant les bétons des fondations et les bas de murs et en les étanchant. Le béton cellulaire (epaisseur 40cm) a été intégralement chainé verticalement et horizontalement.

Résultat concret : la mise en place de cette combinaison constructive permet de ne plus ressentir les effets des vibrations, à l’instar du voisinage pour lesquels le désagrément est quasi permanent.